mercredi 24 décembre 2014

Fantasia chez les ploucs – Charles Williams


Charles Williams a publié The Diamond Bikini en 1956. Une traduction française est parue dès 1957, et la version en folio junior date de 1999. Le titre anglais donne bien plus d’information sur le récit que celui en français !

Ah ! ça, pour un été, c’était un fameux été ! Comme dit Pop (Pop, c’est papa), les fermes, c’est fortifiant, et pour ce qui est d’en trouver une plus fortifiante que celle à mon oncle Sagamore, on peut chercher. Il y avait un lac où on pouvait attraper des poissons vivants, j’avais un chien, et puis il y avait les chasseurs de lapins avec leurs mitraillettes, et aussi Miss Harrington. Miss Harrington ? C’est elle qu’avait le liseron qu’a été la cause de tout ce raffut. Vous savez bien ! C’est passé dans tous les journaux…

Pourquoi je l’ai emprunté ?

J’ai lu ce livre pour le challenge Chacun son époque. C’est le second sur le thème de la Prohibition.

Mon avis

On ne peut évidemment pas s’attendre à apprendre beaucoup de choses sur une période historique en lisant de la littérature jeunesse, et heureusement que je n’avais pas beaucoup d’espoirs, car ils auraient été déçus.

J’ai bien aimé les personnages, et surtout l’oncle Sagamore. L’idée de départ est excellente et les péripéties ne sont pas tellement tirées par les cheveux au final. Miss Harrington et le docteur font une diversion des problèmes quotidiens et l’oncle Finn qui construit une arche de Noé en volant des planches partout où il peut est marrant. Chaque épisode pris séparément est donc pas si mal, mais le tout…

Le narrateur est Billy, il a autour de 7 ans et ne comprends vraiment pas tout ce qu’il se passe, mais il ne s’en fait pas. Il donne des conseils logiques à Pop et l’oncle Sagamore qui font des trucs un peu aberrant des fois, mais la plupart du temps il se contente de pêcher et d’apprendre à nager avec Miss Harrington.

Il y a donc quelques défauts. Si c’est un livre pour enfant, c’est beaucoup trop compliqué. A aucun moment on ne prononce le mot prohibition, on ne l’explique pas non plus et on ne sait pas ce que fait Sagamore. Comment à 10 ans, on pourrait déjà être très au clair sur ce qu’est cette période historique ? C’était tellement confus qu’à un moment je me suis même demandée si c’était bien ça le sujet de l’histoire.

Si le livre est destiné à être lu par des adultes, dans ce cas il souffre vraiment de longueurs, il y a des fois ou je me disais, mais quand est-ce que ça s’arrête, je veux passer à autres choses, mais non ça continue et ça continue…

En bref, il m’a fait sourire quelque fois, mais je l’ai trouvé un peu longuet.

Ma note : 2,5/5

Lu dans le cadre du challenge "Chacun son époque" lancé par magiciennedoz sur Livraddict
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire